David Morgon

La nuit sauvage

Chez les Cladius, quand quelqu’un frappe à la porte, on ouvre et on dit : entrez !
C’est ce que Cladius fit ce soir-là.
Ils étaient trois dehors, plus un blessé dans la voiture. Ils entrèrent donc tous les quatre, et dès lors, pour les Cladius, commença la nuit sauvage.
La violence était là, dans le corps de Jock, le géant, dans le regard noir de Salvo, dans l’inquiétante courtoisie du docteur. La violence, chez les Cladius, on ne savait pas ce que c’était. On en avait entendu parler, bien sûr. Mais on vivait depuis toujours entre ciel et terre, dans le paisible cheminement des saisons. Mais quand le sang commença à couler dans le vieux mas, ce fut comme un coup de poignard dans le coeur d’un homme endormi.
Le monde sombra dans un enfer de souffrance et le meurtre et les Cladius comprirent que plus rien ne serait jamais comme avant.

Livre numérique

6,99€

9791025105030