Pierre Pelot

Pierre Pelot, de son vrai nom Pierre Grosdemange, né le à Saint-Maurice-sur-Moselle dans les Vosges, est un écrivain français. Il est extrêmement prolifique, on lui attribue près de 200 titres. Il écrit également sous les pseudonymes de Pierre Suragne (pseudonyme imposé par le Fleuve noir de 1972 à 1980) et Pierre Carbonari (seulement pour quelques nouvelles).

On lui doit aussi des pièces de théâtre, des contes, des pastiches et des parodies de western ou d’heroic-fantasy, des chroniques, des nouvelles, des feuilletons et des adaptations pour la radio ou la télévision. Le champ de l’écriture s’est encore étendu au scénario de film, de bande dessinée, de téléfilm et à la novélisation.

Sans cesser d’être un « raconteur d’histoires », un écrivain « populaire », il est devenu peu à peu un authentique écrivain. La perception de son œuvre a souvent été schématique et restrictive, chaque décennie imposant une image différente.

Bibliographie

éditions de l’amitié

– Une autre terre, 1972
– L’Île aux enragés, 1973
– Les Aventures de Victor Piquelune, 1977
– Un Bus capricieux, 1981

éditions g.p

– Les Légendes de terre, 1973
– Le Pays des rivières sans nom, 1973

éditions j’ai lu

– Les Barreaux de l’Eden, 1977
– Delirium Circus, 1977
– Parabellum tango, 1980
– Kid Jésus, 1980
– Nos armes sont de miel, 1982
– La Foudre au ralenti, 1983

éditions denoel

– Foetus-Party, 1977
– Canyon Street , 1978
– La Guerre olympique, 1980
– Mourir au hasard, 1982
– Messager des tempêtes lointaines, 1996
– Une autre saison comme le printemps, 1994
– La Nuit sur terre , 1983
– Noires racines, 1985
– Le Bonheur des sardines, 1993
– Ce soir, les souris sont bleues, 1993
– Les Caïmans sont des gens comme les
autres, 1996
– C’ est ainsi que les hommes vivent, 2003

éditions presses pocket

– Le Sourire des crabes, 1977
– Le Sommeil du chien, I983
– La Rage dans le troupeau, 1979
– Le Ciel bleu d’Irockee, 1980
– Les Îles du vacarme, 1981
– La Nuit du Sagittaire, 1990

éditions robert laffont

– Transit, 1977

éditions albin michel

– La Forêt muette, 1982

éditions vertiges publications

– Natural killer 1985

éditions seuil

– Le Jour de l’enfant tueur, 1999
(Le Livre de Ahorn-1) (Préhistoire)
– L’Ombre de la louve, 2000
(Le Livre de Ahorn-2) (Préhistoire)

éditions rivages

– Les Chiens qui traversent la nuit, 2003

éditions plon

– Elle qui ne sait pas dire je, 1987

éditions flammarion

– Si loin de Caïn, 1988

éditions héloïse d’ormesson

– Méchamment dimanche, 2005
– L’Ombre des voyageuses, 2006
– Les Normales saisonnières, 2007
– Debout dans le tonnerre, 2017

éditions calmann lévy

– Les Pieds dans la tête, 1982
– L’Île au trésor, 2008

éditions fleuve noir

– Fou dans la tête de Nazi Jones, 1986
– Le Chant de l’homme mort, Mathieu Garden,
Tome 1, 1995
– Les Pirates du Graal, Mathieu Garden,
Tome 2, 1998
– Pauvres zhéros, 1982
– Roman toc, 1985
– L’heure d’hiver, 1985
– Le méchant qui danse, 1985
– Le Cri du prisonnier, 1983
– Purgatoire, 1986
– Aux chiens écrasés, 1986

éditions ponte mirone

– Blues pour Julie, 1980

éditions patrick siry

– Une jeune fille au sourire fragile, 1988

éditions magnard jeunesse

– La Fille de la Hache-Croix, 1998

éditions phébus

– Les Promeneuses sur le bord du chemin,
2009

éditions hoëbeke

– La Montagne des boeufs sauvages, 2010

éditions fayard

– L’Ange étrange et Marie McDo, 2010
– La Ville où les morts dansent toute leur vie,

éditions la branche

– 2013 Givre noir / Vendredi 13, 2012

éditions françoise bourin

– Petit éloge des saisons, 2013

éditions pocket

– Vincent, le chien terriblement jaune
Illustrations de Dylan Pelot, 1995
– Vincent en hiver
Illustrations de Dylan Pelot, 2000
– Vincent et le canard à trois pattes
Illustrations de Dylan Pelot, 2001
– Vincent et les évadés du Zoo
Illustrations de Dylan Pelot, 2002
– Vincent au cirque
Illustrations de Dylan Pelot, 2003