Pierre Lesou

(également connu sous le nom de Pierre Vial)

Quand on demande à ce discret de nous parler de lui, la seule réponse que l’on obtient :
« Je suis un numéro sur la planète, point ! »
Après une enfance difficile marquée par la séparation de ses parents et le placement dans une institution «  authentique bagne pour enfants », il est mis par son père, agent de police, en apprentissage chez un typographe.
A la mort de son père il retrouve sa sœur qui, après qu’il ait exercé plusieurs métiers dans la rue, l’aidera financièrement dès 1956 pour lui permettre de se consacrer à l’écriture. Dès lors, entre deux voyages, son temps sera consacré à l’écriture  d’une vingtaine de roman parmi les plus grands succès du roman noir français, pour la plupart adaptés au cinéma. Tous des films d’hommes, de « mecs », des histoires où l’honneur, l’engagement, l’amitié sont incontournables. De ces histoires qui ont fait la légende des « durs »

Bibliographie

éditions fleuve noir

Collection Spécial Police
– Le Royaume des grimaçants, 1961
– Nocturne pour un cadavre, 1961
– On ne tue pas n’importe qui, 1962
– La Rogne, 1962
– La Virgule d’acier, 1963
– Je vous salue, Mafia, 1964
– Deux Mafiosi, 1966
– L’Ardoise d’un apache, 1967
– La Gueule ouverte, 1970
– La mort d’un condé, 1970
– Sans sommation, 1973
– Viva Zapatouille, 1985

éditions gallimard

Collection Série Noire
– Le Doulos , 1957
– Coeur de hareng , 1958
– Main pleine, 1959

 

éditions librairie de la cité

– Une balle à suivre, 1961

Déjà paru