Michel Quint

Issu de la classe moyenne dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, il se destine à des études littéraires. Il obtient une licence de lettres classiques et une maîtrise d’études théâtrales, pour devenir professeur de lettres classiques. Il commence sa carrière d’auteur en écrivant des pièces de théâtre pour Théâtre Ouvert, puis pour France Culture, qui diffuse également ses feuilletons radiophoniques.

À la fin des années 1980, il se tourne vers le roman noir. Il obtient le grand prix de littérature policière en 1989 pour Billard à l’étage.

Son roman le plus connu du grand public, Effroyables Jardins, paru en septembre 2000 aux éditions Joëlle Losfeld, a été adapté au cinéma par Jean Becker en 2003 et de nombreuses fois porté au théâtre.

Télécharger la bibliographie

Bibliographie

éditions fleuve noir

– Mauvaise Conscience
– Posthume
– Hôtel des deux roses
– Bella ciao
– La Dernière Récré
– Mascarades
– Jadis

éditions calmann-lévy

– Les Grands Ducs,

éditions estuaires

– Corps de ballet, 2006

presses de la renaissance

– Sur les pas de Jacques Brel, 2008

éditions gallimard

– L’Espoir d’aimer en chemin, 2006)
– Et mon mal est délicieux, 2005

éditions souris noire

– Cadavres au petit matin

éditions joëlle losfeld

– Lundi perdu
– Cake walk
– Aimer à peine, 2002
– Une ombre, sans doute, 2008
– Aimer à peine (2001)
– Effroyables Jardins, 2000
(dont a été tiré un film éponyme excluant cependant
la partie extérieure du livre relative au procès
de Maurice Papon)
– Avec des mains cruelles, 2010

éditions rivages

– L’Éternité sans faute
– Billard à l’étage, 1989
– Le Bélier noir, 1994
– À l’encre rouge, 1985

éditions terrain vague

– Sanctus, 1990

éditions perrin

– Max, 2008

éditions stock

– Les Joyeuses, 2009

éditions héloïse d’ormesson

– Les Amants de Francfort, 2011
– En dépit des étoiles, 2013
– J’existe à peine, 2014
– Fox-trot, 2015

éditions invenit

– Mademoiselle Liberté, 2012

éditions l’archipel

– Veuve noire, 2013

éditions phébus

– Apaise le temps, 2016