Jean-Paul Nozière

Je suis né en 1943, dans le Jura. Mes parents étaient instituteurs. La première conséquence de ce hasard de la vie a été que je me suis retrouvé à l’école dès que j’ai su marcher. Il n’y avait pas de « nounou » dans le village de trente habitants où je suis né. J’ai donc appris à lire très tôt et très vite. Et je lisais très bien, ce qui me conduisait à lire avec « les grands », alors que les enfants de mon âge lisaient des textes beaucoup plus simples.

L’écrit était omniprésent à la maison. J’ai toujours vu les journaux s’empiler sur le buffet de la cuisine. Il y avait des livres partout. La radio jouait un rôle capital (la télévision apparaît quand j’ai 17 ans) : mes parents commentaient l’actualité, nous l’expliquaient à mon frère et à moi, si bien que la politique tenait une grande place dans les discussions de la maison.

jpnoziere.com

Bibliographie

éditions seuil

– Un regrettable accident, 1999
Prix Noir d’automne du festival du roman policier
de Saint Nazaire.
– Bogart et moi, 1999
– Fatal tango, 2000
– Trois petites mortes, 2001
Prix du salon du polar de Montigny-les-Cormeilles

éditions la branche

– Des manches et la Belle, 2010

éditions rivage

– Le silence des morts 2006
Grand Prix du roman Noir français au festival du
film policier de Cognac
– Je vais tuer mon papa, 2007
– Coktail Molotov, 2009
– Dernier tour de manège, 2011
– Le chat aux aguets, 2012
– Trabadja, 2014
– Les enquêtes de Slimane, 2016

éditions gallimard

– Ma chère Béa, 1995

éditions fleuve noir

– Billi Joe, 1996
– Tangos, 1998

éditions l’esprit des péninsules

– L’axe du mal, 2003

Déjà Paru