Pierre Nemours

D’origine bretonne, tôt versé dans la littérature et l’écriture, après voir été correspondant de guerre au sortir du conflit mondial 39-45, il traduit plusieurs romans policiers anglo-saxons, avant d’entamer sa carrière de journaliste au Maroc jusqu’en 1960. Elle se poursuit à Bruxelles, au coeur du Marché Commun, jusqu’en 1963 où il est le correspondant d’une agence de presse parisienne et staff reporter pour divers journaux anglais. De retour en France, il s’installe à Saint-Pierre-les-Nemours ce qui lui inspirera son pseudonyme et se consacre à l’écriture en parallèle de son activité de journaliste. Auteur prolifique des éditions Fleuve noir, il publie en 1963 son premier roman d’espionnage, Mise à mort. Dans ce genre littéraire, il fait paraître en 1970, Yung Ho s’est mise à table pour lequel il est lauréat des palmes d’or du roman d’espionnage. Il alterne jusqu’en 1982 51 romans d’espionnage, 49  romans policiers, 9 romans de guerre, et deux grands romans historiques. L’auteur de romans puise son inspiration tant dans la riche expérience du journaliste au contact des grands événements et des bouleversements du monde  que dans l’évolution de la société. Ses nombreux voyages lui fournissent le cadre réaliste des aventures et fournissent les détails et précisions qui caractérisent son écriture. Selon le Dictionnaire des littératures policières, « l’ensemble de ses œuvres qu’elles soient policières ou qu’elles appartiennent à des registres voisins, se distingue davantage par son souci documentaire que par l’originalité de ses intriques ». Le journaliste Pierre Guillemot, alias Pierre Nemours a également publié d’autres ouvrages (Olivier Orban Editions, Guide Fodor), traductions ou collaborations sous son nom propre, ou celui de Pierre C. Guillemot et P.C. Guillemot.

Bibliographie