Les Féroces

Derrière les monstres, les fous et les assassins se trouvent avant tout des hommes et des femmes que la faim a rendu féroces, une férocité dont nous sommes tous capables. Nier leur humanité, c’est nier la nature humaine et notre histoire à tous.