Michel Lebrun

De son vrai nom Michel Cade, Michel Lebrun naît en 1930 à Paris.
Sa vie est liée à celle de la littérature policière dont il sera l’ardent défenseur, critique et théoricien au point d’être qualifié de “Pape du polar”. Son érudition, dans ce domaine, l’amènera de 1980 à 1988 à publier l’Almanach du Polar qui répertorie, pour ces années, trop brèves, la totalité des publications du genre. Il sera également entre 1979 et 2001 membre du Comité de rédaction puis rédacteur en chef du magazine Polar. Cette activité, comme celle de traducteur qui sera couronnée par le Trophée 813 de la meilleur traduction en 1966, lui laissera le “loisir” d’être un romancier prolifique laissant une oeuvre d’une centaine d’ouvrages. Il abordera tous les genres : énigme, roman noir et suspens.
L’écrivain de romans policiers sera récompensé par deux grands prix : en 1956 le Grand Prix de la Littérature policière pour Plein feux sur Sylvie ; en 1987 le Grand Prix Paul Féval de Littérature policière pour son oeuvre (prix de la société des Gens de Lettres).
Enfin, il sera scénariste, adaptateur et dialoguiste de nombreux films. Il quittera la scène en 1996, laissant son nom au Grand Prix de roman policier francophone dit Prix Michel Lebrun.

Bibliographie