Jean-Paul Nozière

Je suis né en 1943, dans le Jura. Mes parents étaient instituteurs. La première conséquence de ce hasard de la vie a été que je me suis retrouvé à l’école dès que j’ai su marcher. Il n’y avait pas de « nounou » dans le village de trente habitants où je suis né. J’ai donc appris à lire très tôt et très vite. Et je lisais très bien, ce qui me conduisait à lire avec « les grands », alors que les enfants de mon âge lisaient des textes beaucoup plus simples.

L’écrit était omniprésent à la maison. J’ai toujours vu les journaux s’empiler sur le buffet de la cuisine. Il y avait des livres partout. La radio jouait un rôle capital (la télévision apparaît quand j’ai 17 ans) : mes parents commentaient l’actualité, nous l’expliquaient à mon frère et à moi, si bien que la politique tenait une grande place dans les discussions de la maison.

jpnoziere.com