Alain Leblanc

Alain Leblanc est né à Paris en 1951. Fils unique d’une mère célibataire, il découvre l’univers des livres, dès l’âge de onze ans. Les personnages de roman deviendront ses compagnons de jeu, et les écrivains ses pères de substitution. Ce sont eux qui l’initieront à la complexité des sentiments et de l’existence.

En 1973, à vingt-deux ans, il choisit le journalisme et fait ses débuts à Combat dans la rubrique spectacle. 

En 1983, il entre à Paris-Match où il met à l’honneur les grands écrivains, dont Alberto Moravia, Henri Troyat, Hervé Bazin, Anthony Burgess, Graham Greene…, mais aussi des figures comme Léo Ferré, Peter Brook, Eugène Ionesco, Henri Verneuil, Philippe Noiret ou Michel Audiard, auxquelles il consacre des interviews remarquées.

Couronné à vingt-cinq ans par le prix de la Vocation pour son premier roman Une fille pour l’hiver (Flammarion), il se consacre à l’écriture en marge de ses activités de journaliste. Suivront de nombreux romans dont plusieurs seront adaptés au cinéma et à la télévision.