André Lay

André Boulay nait en 1924 à Saint Maur, banlieue bourgeoise de la région parisienne. Fils de boucher il commence à travailler dans un abattoir avant de s’essayer à la menuiserie.
A la libération on le retrouve rédacteur au Ministère de la Guerre avant qu’il ne reprenne son statut de boucher. Fan de Charles Trenet, pour se distraire, il compose près de cinq cent chansons et des poèmes. En 1956 il publie son premier roman Le diable au fond du sac et devient très vite un des piliers de la collection « Spécial Police » des éditions Fleuve Noir en y publiant  plus de 140 ouvrages. Ses romans, proches du roman noir à l’américaine, intéressent très vite la production cinématographique outre atlantique. Il créera également deux séries. La plus connue met en scène en vingt et un titres, un pompiste de Mohave City en Californie, Helmet Straders et le sheriff Garrette, son ennemi. La seconde retrace les aventures du commissaire Perello Vallespi à Apolonia au Venezuéla. En dix-huit romans, aux intrigues bien menées, il retrace les aventures de ce policier toujours dans l’action, entouré de personnages hauts en couleur. Il écrira également deux romans d’espionnage. En 1987 il publiera son dernier roman Les bonnes intentions avant de s’éteindre en 1997.